Home » Chine » Cuisine » Tibet » Cuisine du côté du Tibet : Thupka et Momo

Cuisine du côté du Tibet : Thupka et Momo

DSCF7922

A l’ouest de la Province du Sichuan, s’élèvent de hautes montagnes, début du plateau tibétain. En nous promenant dans ces contrées, nous avons pu découvrir de nombreux plats concoctés par des familles tibétaines qui nous ont accueillis.

Nous vous proposons ci-dessous 2 plats typiques : le Thupka et les Momos

Recette Thupka

Voici la recette de Thupka de la famille (photo ci-dessus) qui nous a accueillis dans le village de Manijiago, près de Tagong.
Cette soupe à base de viande (au choix) et de pâte sera parfaite pour vos froides soirées d’hiver.

Les Pâtes :
DSCF7921.resized– Commencez par préparer vos pâtes:  là-haut, elles sont faites sans oeufs, mais vous pouvez les faire avec.
Pâte aux œufs: 1 œuf pour 100g de farine. Ajoutez du sel.
Pâte sans œuf: rajoutez une petite quantité d’eau salée à la farine, petit à petit.
Travaillez la pâte 10 bonnes minutes, puis laissez reposer 30 minutes environ.
Avec un rouleau, étalez ensuite la pâte en rond, jusqu’à obtenir l’épaisseur souhaitée de pâte. Farinez la pâte.

– Roulez la pâte sur elle-même, puis coupez des tronçons de moins d’1cm (ce sera la largeur de vos pâtes).

– Laissez reposer 30 minutes si possible.

La soupe :
fOUR.resized– Allumez votre four à bois avec des bouses de Yaks séchés, puis y mettre des buchettes.
Ah oui, si vous n’avez pas de four à bois, vous pouvez aussi utiliser votre plaque électrique, à gaz, ou votre réchaud de camping d’ailleurs. Et du coup pas besoin de gaspiller vos bouses de yak…

Viande.resized– Dans une cocote, faites chauffer l’huile à grand feu.
– Jetez-y la viande de bœuf préalablement coupée, à peu près de la taille de gros lardons (gardez un peu de gras) : saisissez.
– Rajoutez du gingembre en petits dés, à votre goût et  laissez revenir.
DSCF7916.resized– Rajoutez des pommes de terre coupées en allumettes, faites revenir.
– Ajoutez  un fond d’eau, puis des petits morceaux de fromage de Yak séchés. Alors si vous n’en avez pas (ce qui serait quand même très étonnant, mais bon, admettons…), pourquoi ne pas tenter avec du parmesan… Essayer plutôt avec du fromage à pâte dur.
– Au bout de 3 ou 4 minutes, rajoutez une bonne quantité d’eau.
– Laissez mijoter 15 minutes environ.
– Puis rajoutez des petites feuilles vertes … n’ayant pas réussi à décrypter ce que nos hôtes essayait de nous dire en tibétain, je ne voudrais pas trop m’avancer. A mon avis, des pousses d’épinards, voir du cresson devraient faire l’affaire.
– Laissez de nouveau mijoter une bonne dizaine de minutes, puis rajoutez 2 ou 3 tomates coupées en dés.
– 5 minutes après, vous pouvez rajouter les pâtes.
– Un peu avant la fin de la cuisson des pâtes, rajoutez de la ciboule ciselée.

Bon appétit!

Recette Momo au fromage frais de Yak et « fleur aillée »

Les momos sont des ravioles tibétaines, que l’on peut fourrer avec de la viande, des légumes, du fromages, etc. On les prépare à la vapeur, à l’eau ou frits.
Vous trouverez ci-dessous la recette de momo au fromage frais de Yak et fleur « aillée » que nous avons dégusté sous la tente de nos hôtes éleveurs de yaks, sur un pâturage au-dessus de Tagong.

DSCF7987.resized     DSCF8026.resized


La pâte à Momo:
Pour 6 personnes, prévoyez environ 300 g de farine.
– Dans un saladier, mettez votre farine, puis faites un trou au milieu.
– Versez petit à petit de l’eau froide salée sur la farine tout en pétrissant. Vous aurez besoin de plus ou moins 50 cl d’eau : à vous de voir par rapport à la texture : insister avant de rajouter de l’eau. En effet, il ne faut pas que la pâte soit trop mouillée sous peine de quoi elle se déchire pendant la confection des momos ou leur cuisson…
– Une fois la pâte prête, remettez-la dans le saladier que vous aurez fariné de nouveau, et recouvrez-le d’un chiffon humide.

La garniture:
DSCF8031.resized
Dans notre cas, il s’agissait de fromage frais de Yak mélangé avec des fleurs « aillées » que l’on trouvait tout autour du camp : peu probable que vous trouviez ça en bas de chez vous….
Tant mieux! Faites-vous plaisir et préparez une farce maison ! Viande, fromage de chèvre, ciboulette, ail, pomme de terre, épice, poisson, etc…
La garniture devra être homogène et relativement compacte afin de tenir sur la pâte pendant que vous refermerez le momo

th

Promis, c’est la seule photo qui ne sort pas de notre propre appareil photo

Les momos:
– Étalez la pâte sur une surface farinée : elle doit être fine mais pas transparente
– A l’aide d’un bol ou d’un emporte pièce, découpez des ronds (pas plus de 10 cm de diamètre).
– Prenez les ronds dans la main, mettez-y votre farce au milieu, puis refermez le momo. Celui-ci doit avoir la forme d’une bourse. Continuez jusqu’à épuisement du stock.
– Placez les momos dans votre cuit vapeur et faire cuire 10 minutes environ (une fois que l’eau bouille). Si vous avez des paniers vapeurs, à l’ancienne : faites bouillir de l’eau dans une casserole, puis placez vos paniers au-dessus pendant 10 minutes..

Vous pouvez servir les momos tout de suite, accompagnés par exemple d’une sauce chili.

Bon appétit!

4 thoughts on “Cuisine du côté du Tibet : Thupka et Momo

  1. Au top vos photos les loulous!!
    Tout se passe bien apparemment 😉
    Profitez !! …mais ne mangez pas trop d’animaux (c’est l’Asie, obligé que je la sorte celle-là ^^)
    Gros bisous de Nath la couz

    1. Salut la couz !
      T’inquiètes pas : on a vu des hérissons et des rats sur le marché l’autre jour et on y a pas touché…
      Bisous

  2. Ça a l’air trop trop bon!
    Effectivement je vais devoir me passer de la bouze de Yak (^^), mais je tente les Thupka à la plaque électrique la semaine prochaine!
    C’est trop cool les coupains, votre voyage nous emerveille! Les photos sont superbes et …quelle plume!
    On espère que vous allez bien,
    Gros gros bisous !
    Loic vous claque la bise également:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *