Home » Backpackers » Chine » Culture » Shaxi-Dali

Shaxi-Dali

S’il est une mention « Coup de coeur » à décerner, elle va à la ville de Shaxi dans le Yunan. C’est après avoir visité Lijiang, qui est la ville touristique par excellence pour les Chinois, que nous avons tourné les talons vers le petit village de Shaxi.

Le chauffeur nous dépose au milieu de nulle part et les autres locaux restent dans le bus, ce qui nous fait nous interroger sur le lieu. Sommes-nous vraiment arrivés ? Le début de la rue est finalement très accueillant et s’étire sur peut-être 2km. Quelques marchands ambulants vendent de quoi manger dans la rue. Mais ça, nous n’en doutons plus car en Chine, si vous avez faim, arrêtez et vous et en général à moins de 2 mètres, vous trouverez. Nous arrivons donc au bout de la ville et nous n’avons toujours pas notre guest house en vue. Nous nous adressons au bureau de police et l’un des agents traverse le village avec nous pour nous montrer LA rue. Longée d’arbres, bordée par un ruisseau, marchands et artisans travaillant le bois. Elle conduit à une charmante petite place cernée par un théâtre et un temple. Ici, pas grand chose à faire si ce n’est profiter d’une balade à vélo, se lancer dans l’escalade, faire le marché aux légumes et aux bestiaux le vendredi matin, flâner dans les villages voisins au milieu des rizières, prendre des photos et prendre le temps… Les gens sont adorables, les crêpes sont bonnes (oui c’est un détail très important pour le petit déjeuner), et on y rencontre des étrangers backpackers qui vivent à Dali, mais viennent ici en vacances… Nous avons aussi eu l’occasion de manger du pain maison et du steak, cuisinés par un luxembourgeois, qui a ouvert son snack à Shaxi juste après son départ. Nous l’avons convaincu de faire un test avant l’ouverture : test réussi.

Voir la galerie Shaxi…

 

Dali est comme un melting pot (hot pot/melting pot…laissez tomber…) avec beaucoup de backpackers venus un jour s’installer dans cette rue, Remnin street, pour vendre bijoux bricolés à la main, faire de la musique, ou tenter leur chance en ouvrant un bar ou une autre affaire.

Le Bad Monkey est un bon exemple : le patron, un américain ou australien, je ne sais plus, a ouvert il y a plus de 10 ans et aujourd’hui il lance une bière à son nom et brassée chez lui. Il vole au-dessus de cette ville une atmosphère et ambiance de voyage, de baba-cool (oui c’est vrai, on ne dit plus cette expression, amis de la ringardise bonjour) et aussi un côté un peu artiste. Ici, les gens sont particulièrement stylés : chaussures creepers, vêtements un peu amples et très sobres, on pourrait se croire dans un quartier parisien bobo. C’est fascinant de voir à quel point le style peut varier d’une ville à l’autre. Dans le genre baba-cool, nous avons fait la connaissance d’un couple de canadiens, venus s’installer ici pour faire des dreadlocks à qui le veut bien (perso je me suis contentée de 2 tresses en mode « t’as le style mais pas jusqu’au bout et c’est bien comme ça… »). Emily et son copain ont beaucoup voyagé et vivent aujourd’hui à Dali. Ils sont potes avec Chris, mi-américain/mi-hollandais, qui tient une guest house à Dali avec sa copine chinoise Tracy, qui est copine avec la copine chinoise de Mark, le québécois qui tient un bar d’expat à Dalí et qu’on a rencontré à Shaxi… Vous suivez ? Bref, en une soirée, nous avions un réseau assez large quand même.

Mais Dali c’est aussi un mélange de cultures et de religions. Nous-mêmes, nous nous sommes retrouvés invités à dîner par des chinois catholiques dans leur église, mais nous avons dû refuser car nous devions aller manger musulman avec des israéliens… Vous suivez toujours ?

Quand je disais à Éric que je voulais appeler cet à article « Chassé-croisé »…

Voir la galerie Dali…

 

4 thoughts on “Shaxi-Dali

    1. On a pensé à toi en l’écrivant figure toi! Et oui, c’est vrai, on aurait pu t’y voir à l’époque 🙂

  1. Super article, le village de Shaxi a l’air superbe! On ne s’y est pas arrete,c ar nous avions mis nos velos sur le bus pour rejoindre Dali… Nous sommes maintenant a Jinghong et dans quelques jours, nous passons au Laos. Peut-etre qu’on s’y croisera pour boire une deuxieme biere apres Boukara!

    Seb et Delphine

    1. Salut à vous 2!
      Ça nous fait très plaisir d’avoir de vos news.
      On a en effet passé du très bon temps là bas.
      Pour le Laos, je suis sûr que la traversée en vélo doit être magique et que vos rencontres vraiment authentiques!
      Profitez en bien, certains endroits nous ont réellement enchantés…
      Nous sommes déjà repartis du Laos, un petit tour en Thailande puis 1 ou 2 mois en Birmanie à partir de début décembre: vous y passerez?
      On se tient au courant en tout cas.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *