Cuisine d’Ouzbékistan

La cuisine d’Asie centrale est avant tout reconnue pour sa légèreté et ses vertus diététiques…
Ah, autant pour moi, j ai confondu..
Que nenni! À tous les amateurs de viandes, de ragoût, et de plats qui font la part belle à la graisse de mouton et à l’huile de coton, venez vous régaler en Ouzbékistan!

DSCF1505.resizedLa viande est omniprésente dans la plupart des plats, en plus ou moins grande quantité. Mouton, bœuf, cheval, poulet. Il y en a pour tous les goûts.

Mouton à gros cul

Mais le mouton, et particulièrement la variété à queue grasse (autrement appelée mouton à gros cul, par nous-mêmes…) tient une place importante. Ce gras est d’ailleurs particulièrement apprécié, et il est de mauvais ton de ne pas le manger en entier !
Les chachliks et le plov sont certainement les 2 plats les plus emblématiques du pays.

Vous trouverez ci-dessous les plats qui nous ont le plus marqués. Nous les avons pour la plupart dégustés sur les marchés.

DSCF1223.resized   DSCF1414.resized

Ces plats se retrouvent dans la plupart des pays d’Asie centrale :

Les grillades en brochette : chachlicks.
wpid-chahchlick-et-ses-oignons-vinaigrés.jpg.jpeg Ces brochettes sont accompagnées d’oignons en tranches que l’on assaisonne à sa guise avec du vinaigre blanc (dans lequel macèrent aneth, piment et autres).
On trouve des chachlicks de viandes mixées ou en morceaux de viande et gras de mouton…

Le Plov: plat national ouzbek!

DSCF0992.resized   DSCF0996.resized

Ce plat de base de la cuisine ouzbek, est le cousin grassouillet du riz pilaf. C’est un mélange de riz, d’oignons, de légumes, de viandes que l’on fait sauter. Les ingrédients varient d’une région à l’autre.
Il est cuit, je vous le donne en mille, dans de l’huile de coton et de la graisse de mouton ! Il faut une petite période d’adaptation pour nos estomacs… Mais nous apprécions.
On mange du plov sur les marchés et dans les petits bui-bui, où il n’est servi que le midi.
Il y est préparé dans une grosse marmite appelée Kazan.
Le plov est également un plat que l’on retrouve dans les repas de fête.

Nouilles Laghman :

Les laghmans sont des longues nouilles épaisses typiques de l’Asie Centrale. On les retrouve entre autres dans une soupe délicieuse appelée elle-même Laghman.
DSCF1224.resizedOn trouve aussi des nouilles fines qui accompagnent très bien la viande de cheval : froide avec une saucisse de cheval, ou chaude dans une soupe avec des petits morceaux de cheval.

Ragoût et soupes :
On trouve également de nombreux autres plats de ragoûts et de soupe, composés de viande de mouton , de pomme de terre, carottes… Ça nous rappelle certains de nos plats de grand mère…

DSCF1266.resized   DSCF1062.resized

Samsa :

DCIM100MEDIA

Samsa de Khiva, accompagné d’un Chachlick

Ce sont des beignets fourrés avec un mélange de viande et d’oignons pour la plupart. C’est un parfait en-cas.
Ceux-ci sont cuits, comme le pain, dans un four tandyr.

Manty :
DSCF1061.resizedLes mantys sont des grosses ravioles fourrées de viande et d’oignons par exemple. Ils sont cuits à la vapeur.
On trouve aussi des petits raviolis cuits dans un bouillon.

Salades et Herbes aromatiques :

DSCF1026.resized   DSCF1563.resized
Et oui, on peut aussi manger plus léger !
Outre l’omniprésente salade concombre / tomate, vous pouvez trouver sur les marchés des salades composées (nouilles, aubergines, carottes, betteraves, cornichon, chou…), assez sucrées, et délicieuses.
Autrement, rien ne vous empêche de rapporter de délicieux fruits et légumes du marché et de vous préparer une bonne salade maison, sans oublier bien sûr aneth, coriandre, ciboulette, persil, etc.

Pain : nan

DSCF1555.resized   DSCF1454.resized
Rond, mais d’aspect et de goût différents selon la région, le pain (nan) se retrouve systématiquement sur votre table. En bon franchouillard, on ne boude pas notre plaisir.

Fruits :
DSCF1498.resizedLes fruits sont également omniprésents sur les marchés.
L’Ouzbékistan, et la vallée de Ferghana en particulier, est un très gros producteur de fruits et légumes.
Les fruits sont un véritable délice : on se régale selon la saison, de melon d’eau, pastèque, cerises, abricots, mini pommes, « tut » (mûres venant d’un arbre Mûrier), et autres tomates.

Fruits secs :
DSCF1195.resizedOn retrouve dans les marchés de grandes étales de fruits secs, et en particulier d’abricots. Un délice.
Les noyaux des abricots sont récupérés, puis cuits dans la cendre. Le noyau est prêt quand il s’entrouvre, et on peut enfin déguster l’amande à l’intérieur.

Laitages :
Les millions de brebis, chèvres et vaches du pays permettent aux ouzbeks de préparer de nombreux produits à base de lait fermenté. Miam…
On trouve yaourt, fromage blanc, fromage frais… tout ça plus ou moins salé et aigre.
Nous avons particulièrement aimé un mélange de fromage blanc et de coriandre et aneth qui se rapprocherait du Tzatziki…
DSCF1218.resizedMais, sans aucun doute, notre préférence va au très populaire Kurut, des petites boules de yaourt aigre séché. On en trouve absolument partout. Le goût se rapproche d’un petit chèvre bien affiné…

Boissons :
La boisson officielle pour accompagner tout ça : le tchoï (thé). La vodka peut aussi être une alternative agréable….
Ici, on boit la vodka cul sec, tout de suite suivie d’un verre de jus de fruit, d’une bouchée de concombre, ou autre. On dit Vodka zakuska !
On trouve également d’agréables bières locales.
Le passé soviétique, et la tendance majoritaire à un islam modéré (soufisme et sunnisme hanafite), fait que la consommation d’alcool n’est pas un tabou.

Bon appétit !