Mamalapuram

Dès notre arrivée en Inde, on nous a recommandé de partir pour Mamalapuram. Ayant atterri à Chennai, ce n’était pas très compliqué. Un petit coup de bus et nous voici dans ce village de pêcheurs, qui autrefois, a été touché par le tsunami. On nous apprend aussi que les fonds soulevés par les ONG ont permis la reconstruction du village. Ce spot qui autrefois était exclusivement visité par des touristes occidentaux, est aujourd’hui un village de vacances pour les Indiens ayant les moyens. Pour ceux qui sont un peu moins fortunés, des lotissements type « H.L.M. » indiens ont été construits un peu plus loin sur la plage, ouvrant ainsi le tourisme à des gens qui n’en avaient pas les moyens autrefois, et ça c’est chouette.

Mahab’s (comme les expats aiment l’appeler) est également un spot sympa pour les amateurs de surf. C’est aussi ici qu’on s’est rendu compte que certains voyageurs ne s’intéressent vraiment pas aux habitudes et coutumes des pays qu’ils visitent. Il ne s’agit pas d’oublier qui l’on est et de changer complètement sa façon de s’habiller et de se comporter, mais juste de s’adapter à un pays qui est en décalage avec notre monde.

Bref, Mamapalapuram, un bon premier virage en Inde.

Qu’est ce que vous en dites ?